SENEGAL-TURQUIE : Les axes d’une coopération dynamique

Déjà riche et très varié, le cadre de coopération entre le Sénégal et la Turquie sera renforcé à l’occasion de la visite d’État de Son Excellence Monsieur Re- cep Tayyip ERDOGAN, Président de la République de Turquie. La coopéra- tion entre les deux pays porte notamment sur :

  • un Accord sur les consultations diplomatiques entre le Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur et le Ministère des Affaires étrangères de Turquie ;
  • un Accord culturel (datant de 1968, en cours de révision);
  • un Accord de coopération en matière de sécurité;
  • un Accord relatif au transport aérien ;
  • des Accords dans les domaines de l’eau, de la gestion forestière etde la météorologie ;
  • un Mémorandum d’entente entre l’Agence pour le Développementet le Soutien des Petites et Moyennes Entreprises (KOSGEB) de la

    Turquie et la Direction des Petites et Moyennes Entreprises (DPME);

  • un Protocole de coopération entre l’Agence d’Anatolie (AA) etl’Agence de Presse Sénégalaise (APS) ;
  • une Convention instituant le Conseil d’affaires turco-sénégalaisentre l’Union des Chambres et des Bourses de Turquie, la Mission des relations économiques extérieures (TOBB/DEIK) et l’Union Nationale des Chambres de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture du Sénégal (UNCCIAS).
  • DES ECHANGES COMMERCIAUX EN CONSTANTE CROISSANCE

    Les relations commerciales entre le Sénégal et la Turquie sont régies par les accords de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).
    La coopération bilatérale entre le Sénégal et la Turquie vise, à court terme, à porter le volume des échanges commerciaux à 400 millions de dollars.

    Les deux pays s’accordent mutuellement la clause de la Nation la Plus Favo- risée (NPF). A l’entrée au Sénégal, les produits turcs bénéficient du tarif ex- térieur commun (TEC) de l’UEMOA. Les deux pays sont également membres de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) et bénéficient de ce fait du cadre de coopération économique et commercial mis en place par l’OCI à travers le Comité permanent de la coopération économique et commerciale de l’Organisation de la coopération islamique (COMCEC). L’Organisation en- courage la coopération économique et commerciale entre ses membres à travers la Banque Islamique de Développement (B.I.D) et le Centre Islamique pour le Développement Commercial.

    Ainsi, un système de préférences commerciales SPC-OCI a été initié et mis en place par le COMCEC en vue de la mise en place d’une zone de libre échange entre les membres de l’organisation.
    Le Comité permanent pour la Coopération Economique et Commerciale a pour mission d’assurer le suivi de la mise en œuvre des résolutions de l’OCI dans les domaines économique et commercial, de renforcer la coopération entre Etats islamiques et mettre en place des programmes et propositions pour accroitre les ressources de ceux-ci dans le domaine commercial.

    D’IMPORTANTS PROJETS REALISES AU SENEGAL

    Plusieurs projets de grande envergure ont été réalisés au Sénégal par des entreprises turques. En 2018, 29 projets étaient réalisés ou en cours de réa- lisation pour un montant 775 millions de dollars US (460 350 000 000 FCFA). Parmi des réalisations figurent :

    – le Centre International de Conférence Abdou DIOUF (CICAD) : ce centre de conférence a valu à SUMMA, l’une des principales entreprises du secteur de la construction en Turquie, d’être lauréat du premier prix du magazine international Engineering News Record (ENR), l’une des pu- blications les plus prestigieuses du secteur de la construction. Le projet du Centre International de Conférences Abdou Diouf (CICAD) est arrivé en tête du classement mondial dans la catégorie « Centres culturels ». Réali- sé en un temps record de 343 jours, et livré en 2014, le CICAD a ouvert une nouvelle ère de construction de bâtiment moderne, en mode fast-track au Sénégal.

    • –  l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD),
    • –  Le Dakar Arena
    • –  l’hôtel Radisson de Diamniadio,
    • –  le Marché d’Intérêt National,
    • –  la Gare des Gros Porteurs,
    • –  la Minoterie FKS,
    • –  des Centres de Santé,
    • –  des logements, etc .

    HISTORIQUE DES RELATIONS BILATERALES ENTRE LES DEUX PAYS

    La coopération entre le Sénégal et la Turquie se fonde sur des valeurs et visions partagées. L’établissement de relations diplomatiques dès 1963, le choix de la Turquie d’implanter à Dakar sa première Ambassade en Afrique Subsaharienne, ainsi que l’ouverture de l’Ambassade du Sénégal à Ankara en 2006, ont tracé les sillons d’une coopération solide entre les deux pays. Pour consolider le partenariat entre les deux pays, l’Agence de Coopération Turque (TİKA) a ouvert un Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest à Dakar, en avril 2007. De son côté, le Sénégal dispose d’un Bureau économique en Turquie.

    Ces dernières années, la coopération entre Dakar et Ankara a véritablement pris une nouvelle dimension avec la volonté affichée par le Président Macky SALL et son homologue, Son Excellence Monsieur Recep Tayyip Erdogan, Président de la République de Turquie de redynamiser l’axe Dakar-Ankara. Plusieurs visites d’Etat ont permis aux deux chefs d’Etat de consigner des ac- cords de partenariat majeurs à travers notamment l’organisation de forum d’affaires entre investisseurs sénégalais et turcs.

    C’est dans le cadre de ces relations d’amitié fortes entretenues avec son ho- mologue que le Président Macky Sall a été l’invité d’honneur de Son Excellence Monsieur Recep Tayyip Erdogan, à l’occasion de la cérémonie officielle d’inau- guration de la Grande mosquée Çamlica d’Istanbul le vendredi 3 mai 2019.

    En outre, le Sénégal participe activement aux espaces d’échanges de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union africaine (UA) avec la Turquie à travers les Forums économiques dé- diés à ces espaces communautaires.

    DOMAINES PRIORITAIRES POUR LES INVESTISSEMENTS

    Parmi les domaines majeurs qui offrent des potentialités d’investissement entre le Sénégal et la Turquie figurent : l’agriculture, les industries, le tou- risme, la pêche, les technologies de l’information et de la communication (TIC), la santé, l’éducation, les sports, les énergies renouvelables et l’exploi- tation minière ont été identifiés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here