Poème sur le Prophète PSL: TE LOUER A L’INFINI

Explication de l’erreur consistant à dire que « Allah est partout »

Bismilahi Rahmani Rahimi

Lorsque ma plume se tait, j’ai l’impression que le monde s’arrête et que ma vie perd de sa valeur.
Mon cerveau et mes verbes se refusent de prendre repos car seul Te louer leur donne réconfort.
De poèmes en poèmes mon envie de Te chanter ne cesse de monter.
Plus qu’un plaisir cela est devenu une obligation jusqu’à devenir une obsession, pour finir par être une drogue.
Toujours impatient et assoiffé de verbes demeure mon écritoire.
Même rempli de l’océan, mon encrier se refuse à se rassurer de sa capacité à nourrir ma plume.
Même servie des dictionnaires du monde mon inspiration se garde de se satisfaire.
Malgré mes limites d’homme, mes envies de Te chanter ne cessent d’augmenter et de grandir.
Te louer au nombre des anges et Prophètes serait même plus qu’insuffisant face ce désir démesuré de Te louer à l’infini.
Conscient de l’importance de Te glorifier, mes tablettes ne cessent de charmer et d’encourager ma plume à les parcourir aux rythmes de mes respirations.
Aucun nombre encore moins valeur ne sauraient leur suffire.
Aucune mélodie pour calmer leur quête permanente de la plus belle des poésies.
Ainsi Allah je ne cesserai ni me lasserai à jamais de Te quémander l’embellissement de mes poèmes et la validation de ces derniers par Ta Seigneurie.

Alahoumma sali ala Seydina Mouhammadine wassalim

Ecrit par Mohamed Abdallah THIAM
Président de la Fondation « Keur Rassoul »
Serviteur du prophète des temps modernes

édité Par la Fondation « Keur Rassoul »
« Sala lahou Ala Seydina Mohamed (PSL)

fkr92.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here