Discours du Président Macky Sall au 33e Sommet de l’Union africaine à Addis

33ème SESSION ORDINAIRE
DE LA CONFERENCE DES CHEFS D’ETAT
ET DE GOUVERNEMENT DE L’UNION AFRICAINE

Addis–Abéba (ETHIOPIE), 09 et 10 février 2020

DECLARATION
DE SON EXCELLENCE MONSIEUR MACKY SALL, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL SUR LA ZLECAf

Je remercie notre frère, le Président Mahamadou Issoufou, pour l’excellent rapport qu’il vient de nous présenter.

Avec le lancement en juillet dernier à Niamey de la Zone de Libre Échange Continentale Africaine, le processus d’intégration du continent a franchi une nouvelle étape vers le marché commun.

Le Sénégal s’y prépare avec l’adoption prochaine de sa Stratégie nationale ZLECAf, résultant d’une démarche inclusive, par une concertation ouverte à tous les acteurs : Etat, secteur privé, partenaires sociaux et société civile.

Je remercie la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique qui nous accompagne dans cet exercice.

En tant que Président du Conseil des Ministres des États Parties à la ZLECAf, le Sénégal souhaite la finalisation diligente des négociations dans les domaines clefs tels que les offres tarifaires, les règles d’origine, les listes d’engagement au niveau des services ainsi que l’opérationnalisation du Secrétariat.

L’adoption des textes a été longue et laborieuse. Les défis devant nous sont encore complexes ; puisqu’il s’agit d’appliquer nos textes en assurant la libre circulation des personnes et des biens.
Cela veut dire qu’il faudra intensifier la mise en œuvre du Programme de développement des infrastructures du NEPAD. Il nous faut plus de routes, d’autoroutes, de chemins de fer, de ports, d’aéroports et de réseaux de télécommunication.
Cela veut dire qu’il faudra également éliminer les tracasseries tarifaires et non tarifaires, y compris les perceptions indues aux frontières. C’est ce prix que la ZLECAf sera véritablement effective. Je vous remercie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here