Depuis le génocide de 1994, les Rwandais se tournent en masse vers l’islam

Depuis le génocide de 1994, les Rwandais se tournent en masse vers l’islam

Depuis le génocide de 1994, les Rwandais se tournent en masse vers l’islam

 

Dimanche dernier, le Rwanda commémorait le 25e anniversaire du génocide au cours duquel un dixième de sa population a été massacré en 1994. 800.000 Rwandais ont été tués, dont une majorité de Tutsis.

Ces tragiques événements nous rappellent le rôle joué par les musulmans. Le témoignage de l’ancien pasteur rwandais, Matabaro Sulaiman nous éclaire sur l’exploit réalisé par la communauté musulmane qui n’a pas hésité à tendre une main salvatrice aux tutsis pourchassés par les extrémistes hutus.

Ancien prêtre, l’homme s’est converti à l’Islam et a transformé son église en mosquée. Dans la foulée, de nombreux chrétiens sont devenus musulmans.

« Les victimes, totalement désemparées, couraient vers les églises, convaincues qu’elles y seraient en sécurité. Mais au lieu de cela, elles y ont été massacrées. Au même moment, je voyais des musulmans, au péril de leur vie, prendre des Tutsis sous leur aile pour les emmener à l’intérieur de leurs mosquées. Et là, les victimes du génocide furent vraiment protégées de la barbarie des hommes », raconte l’homme ému.

Pas étonnant que depuis le génocide de 1994, l’islam connaît une forte progression au Rwanda.
Le génocide a modifié l’image de l’islam dans le pays, affirment de nombreux observateurs. Lors des massacres, des clercs d’Eglises chrétiennes ont été compromis dans le génocide, alors que l’islam a donné une toute autre image en apportant notamment son soutien aux victimes.
Des Rwandais déçus par les Eglises traditionnelles se sont donc tournés vers la religion musulmane.

« Nous sommes partout », déclare le Sheikh Saleh Habimana, figure de proue de la communauté musulmane rwandaise, qui ajoute :

« De nombreux musulmans ont sauvé la vie à ceux qui cherchaient à échapper aux massacres, ils sont venus en aide à de parfaits inconnus, tandis que les bandes organisées qui commettaient les assassinats hésitaient à pénétrer dans les quartiers musulmans. Plusieurs des Rwandais ainsi sauvés d’une mort certaine se sont par la suite convertis à l’islam ».

Aujourd’hui, la fraternité entre Hutus et Tutsis musulmans est indéniable.
L’image de l’Islam au sein de la société rwandaise s’est largement améliorée, alors qu’auparavant les musulmans étaient considérés comme « citoyens de seconde zone ».

La communauté musulmane a été exemplaire durant le génocide comme le rappelle Matabaro Sulaiman :
« Les musulmans étaient peu nombreux et n’avaient ni capacité, ni pouvoir… Mais ils n’ont écouté que leur conscience et leur infini courage, et sans hésiter une seule seconde, ils ont décidé d’aider les êtres humains qui étaient exterminés sous leurs yeux, à coups de machette, dans de terribles souffrances ».

Un courage qui a mené l’homme de foi à réaliser « que cela devait être ça la réalité de l’islam. C’était l’Islam dont ils parlaient. Et j’ai décidé de devenir musulman » ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here