Affaire Aliou Sall: Tivaouane hurle son désespoir

Affaire Aliou Sall: Tivaouane hurle son désespoir

Les leaders de partis politiques et membres de la société civile, responsables de la section départementale de Tivaouane de la plateforme “Aar Linu Bokk”, se sont retrouvés ce samedi 6 juillet au terrain de la Préfecture, à travers une forte mobilisation publique, pour dénoncer ce qu’ils ont qualifié de « scandale du pétrole », à savoir la « signature des contrats nébuleux sur le gaz et le pétrole au profit de Franck Timis et d’Alioune Sall».
Le porte-parole du jour, Djiby Boye, s’indigne du fait que « le président de la République aurait signé des contrats nébuleux sur notre pétrole et notre gaz au profit exclusif de son frère, Alioune Sall, et de Franck Timis ».

Il rappelle que « la Constitution votée lors du dernier Referendum, dit que les ressources naturelles du pays appartiennent au peuple sénégalais ». Que l’engagement patriotique au service de l’intérêt général, n’a jamais cessé d’interpeler les pouvoirs publics, en particulier le Chef de l’Etat, Macky Sall, lui-même. Et d’inviter les uns et les autres à « davantage se mobiliser pour faire éclater la vérité dans cette affaire ».

Lire aussi Affaire Petro-Tim : Aliou Sall convoqué à la Dic demain à 10 h
Ce genre de manifestations, selon la section départementale de Tivaouane de la plateforme “Aar Linu Bokk”, est organisée partout au Sénégal comme dans la diaspora, pour « exprimer l’indignation des Sénégalais face à l’accaparement de nos ressources naturelles par un petit groupe de personnes proches du pouvoir, parrainés par des réseaux mafieux étrangers ».

Et selon le porte-parole du jour, « les juridictions nationales et internationales ont été saisies pour que la lumière soit faite sur les procédures comme les actes qui ont conduit à l’octroi de licences d’exploration sur d’importants blocs pétroliers et gaziers au large du Sénégal ». Une occasion mise à profit par les responsables de la section départementale de Tivaouane de la plateforme Aar Li nu Bokk, pour s’épancher sur les nombreuses difficultés auxquelles se heurte leur circonscription départementale.

A en croire Djiby Boye, « c’est d’ailleurs fort de cet élan patriotique que le département de Tivaouane, qui ne compte pas rester les bras croisés par rapport à cette dynamique au plan national, exige que ses ressources naturelles puissent servir ses populations riveraines ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here