Livre – Fatima Zahra (As) de sa naissance à sa mort SAYYED MOHAMED KADIM QAZWINI

Livre – Fatima Zahra (As) de sa naissance à sa mort SAYYED MOHAMED KADIM QAZWINI

Fatima, saurons-nous un jour qui est Fatima (P) ?

FATIMA ZAHRA (P) : DE SA NAISSANCE A SA MORTLa personnalité d’un être humain qui a supporté la féminité afin d’être une preuve sur l’infinie puissance d’Allah et sur son pouvoir innovateur et admirable.

Allah, certes créa Mohammed (P) afin qu’il soit la preuve de sa puissance pour ses Prophètes, puis Il créa de lui une descendance : sa fille Fatima Zahra (P) pour qu’elle soit un signe et une preuve sur la puissance d’Allah dans l’innovation d’une créature féminine qui sera un ensemble de vertus et de dons.

Lecture du livre
En effet, Allah le très Haut donna à Fatima Zahra (P) de la magnificence et de la splendeur telle qu’aucune femme ne saurait atteindre son rang.

Elle appartient à la catégorie des Awliya (les intimes de Dieu) dont le ciel a reconnu sa majesté avant que les gens de la terre ne le fassent.

Ces intimes d’Allah le très Haut sur qui des versets clairs et précis sont descendus, versets lus et récités depuis leur descente de nos jours et jusqu’au Jour de la résurrection.

Plus l’humanité mûrit, comprend les réalités et découvre les secrets, plus l’éminence de la personnalité de Fatima Zahra (P) paraît plus claire et plus exhaustive, les sens et les vertus en sont saisis plus clairement.

Elle est Fatima Zahra (P), Allah fait son éloge, se satisfait de sa satisfaction et est courroucé lorsqu’elle se fâche.

Le Prophète d’Allah (P) fait allusion à sa majesté et à son considérable rang.

Le Commandeur des croyants (P) la contemplait avec révérence et majesté et les Imams des Ahl-bayt (P) la regardaient avec consécration et respect.

Je considère que ce livre, avec son contenu, sera très bénéfique avec un doux discours grâce auquel l’âme sera en bonne compagnie et l’esprit s’y délectera.

Parler de la vie de Fatima Zahra (P) revient à parler d’événements et d’incidents qui sont tous des leçons, des devises et des enseignements à travers lesquels nous connaissons ou nous découvrons la vie des intimes et des Elus d’Allah l’Exalté.

Nous découvrons également leurs façons de ressentir l’existence.

Nous arrivons ainsi à nous informer sur un côté de l’histoire de l’Islam concernant la vie de Fatima Zahra (P) malgré la brièveté de sa noble vie.

Elle vivait chez elle, nul ne connaissait sa vie quotidienne, son comportement dans l’intimité mis à part les siens (P).

Malgré que l’histoire l’ait opprimée et n’ait pas donné à sa vie ni à sa biographie toute l’importance et le mérite qui lui sont dus.

Parler de l’aptitude de Fatima Zahra (P) conduit à parler de la femme en Islam du point de vue de la conservation de sa dignité et de celui de la reconnaissance de son respect et de sa personnalité.

Cela conduit également de parler de la femme en tant que jeune fille dans la maison paternelle, qu’épouse, mère et éducatrice sous le toit du foyer conjugale.

Nous n’omettrons pas ici de parler de la femme en Islam comme étant un être humain pour qui il est permis de travailler sur le plan social mais dans un cadre religieux et chaste.

Il est clair que l’Islam ne prive point la femme d’acquérir la science, la culture, la littérature et la connaissance dans la mesure où cette acquisition se déroule loin de la mixité, des vices et des situations conflictuelles pouvant conduire la pauvre femme à sa perte et à la destruction de son essence.

Je reste convaincu qu’il n’existe pas au monde un système, une loi, un appareil conservant la sainteté de la femme, son essence et son honneur tel que le fait la religion Islamique.

Les organisations féminines dans les pays musulmans n’ont jamais apporté aucun bien pour la femme, elles ne lui ont attiré que des problèmes et des malheurs.

***

J’ai lu sur quelques journaux qu’une organisation féminine exigeait de leur état une loi interdisant la polygamie !

Considérant la polygamie comme une tyrannie et une agression contre la femme, elle demande à ce que l’homme n’ait qu’une seule épouse.

Cette organisation ignore ou feint d’ignorer qu’avec une telle loi, elle ouvre une porte vers la perversion et la débauche de la femme.

Par la même occasion, elle prive la femme du bonheur conjugal et de la douceur de la maternité.

Si la femme devait choisir entre épouser un homme marié ou rester chez elle jusqu’à avoir des cheveux blancs et attendre la mort, elle aurait deux cas de figures :

Elle passerait toute sa vie y compris les élans de sa jeunesse en privation et refoulement des plaisirs sexuels et de la vie.

Ou bien, elle se libérerait de toute contrainte et de toute limite, se donnant une liberté illimitée. Elle assisterait alors à des soirées, danserait avec des hommes …

Ouvrant les yeux, elle constaterait alors que son honneur est bafoué, sa vertu perdue, sa personnalité détruite, sa réputation entachée, proie aux hommes attirés par sa tendresse et son beauté appétissante.

Mais dès que ses charmes et sa beauté s’estompent, elle sera fuie et délaissée par tous.

Si la femme avait à choisir entre le renoncement au mariage et le célibat ou épouser un homme déjà marié avec lequel elle jouirait de la vie conjugale dans la justice islamique où son honneur est sauf, sa vertu préservée, sa réputation intègre. Elle aura des enfants, fondera une famille, participera sainement à la construction de la société.

Laquelle de ces deux situations est la meilleure pour elle ?

Ces deux voies n’ont pas de troisième hypothèse.

Le démographie féminine est supérieur à celle des hommes.

Si chaque homme se suffisait d’une seule femme, des millions de femmes resteraient sans mari.

***

Je reviens à ma discussion sur la véridique Fatima Zahra (P).

Sachez que le plus étrange et le plus mystérieux est qu’une personnalité comme celle de Fatima Zahra (P) qui est au sommet de la majesté, à l’apogée de la grandeur et de la vertu devient une cible pour des plumes empoisonnées et de violentes attaques livrées par quelques musulmans et autres.

Ceci devient plus clair lorsque vous lisez des œuvres biographiques et des hadiths qui abondent des vertus de cette personnalité.

Parallèlement, vous remarquerez les faux hadiths placés par des mains ennemis, inventés par des langues haineuses, celles d’hommes menteurs et porte-voix à la solde des anciens dirigeants.

Ils insufflaient des mensonges, des calomnies et des diffamations que leur dictaient leurs diables.

Ils échangeaient la satisfaction de la créature contre la colère du Créateur.

Ils ont écrit avec des plumes de haine depuis des autels d’hypocrisie en répondant à ceux qui ont acheté d’eux leur religion et leurs consciences.

Ils se désintéressent totalement du tort qu’ils ont causé à notre auguste Prophète (P) à travers leurs falsifications visant à nuire au mérite de Fatima Zahra (P).

Comme si nuire à l’intégrité de Fatima Zahra (P) leur plaisait afin de satisfaire l’appel de leurs consciences malades sachant qu’elle est la fille du Prophète (P), l’être la plus chère à son cœur, sa bien-aimée.

Comme ils n’ont pu souiller la personnalité de notre auguste Prophète (P) directement, ils ont eu recours à des moyens détournés et tortueux afin de satisfaire leurs plaisirs sataniques.

J’ignore les motivations de ces virulentes attaques contre la personnalité de Fatima Zahra (P) ?

Quelles sont les causes de cette profonde et mystérieuse hostilité ?

N’est-elle pas la fille du Prophète d’Allah (P) et une partie de Lui ?

N’est-elle pas la lumière de ses yeux ? Le fruit de son cœur ?

Est-ce le fait qu’elle ait succédé au Prophète d’Allah (P) qui les a poussés à ourdir leurs machinations afin de lui nuire comme ils l’ont fait pour son auguste époux avec les mêmes motivations ?

Pourquoi donc cette concentration et cette insistance à combattre sa personnalité ?

Est-ce parce qu’elle est la fille du Prophète d’Allah (P) ?

Pourquoi alors, nous ne trouvons pas ce phénomène pour les autres filles de notre bien-aimé?

Ou parce qu’elle est l’épouse de l’Imam Ali (P) ?

L’Imam Ali (P) s’est remarié à plusieurs reprises après Fatima Zahra (P), pourquoi ne trouvons-nous pas ces propos séditieux et ces pitreries à l’encontre de ces autres épouses ?

Je ne trouve à Fatima Zahra (P) aucun tort sinon le fait qu’elle ait été l’être la plus chère au cœur du Prophète d’Allah (P).

Elle a défendu les droits de son époux (P).

Elle s’est présentée à la mosquée du Prophète d’Allah (P), a demandé ses droits et son dû usurpé.

Droits et dû qu’Allah le Très Haut et son prophète (P) Lui ont attribués.

Elle s’est opposée au calife de l’époque.

Est-ce là des torts qui justifieraient et donneraient le droit à certains musulmans de la citer avec des propos qui ne conviennent nullement à sa sainteté et à son intégrité ?

FKR92.COM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here